Le nombre de freelances en France en 2019, selon l’étude de l’EFIP (European Forum of Independent Professionals), a atteint environ 930 000 en 2019. En dix ans – de 2008 à 2018 – on remarque une progression de 145% de personnes qui se mettent à leur compte et qui viennent grossir ce chiffre. Comment expliquer un tel phénomène ? De nos jours, il est assez simple de se mettre à son compte et il existe une multitude de structures pour les accompagner (portage salarial, plateformes qui facilitent les formalités juridiques…). N’oublions pas que le statut de freelance séduit de plus en plus car il permet à la fois liberté, indépendance, flexibilité et autonomie. Néanmoins, une des problématiques récurrentes pour un indépendant concerne la prospection commerciale.

 

En effet, comment trouver une mission ? Comment se mettre en valeur et vendre sa force de travail auprès d’entreprises ?

 

Finexkap et Upway.io vous détaillent quelques techniques non exhaustives afin de prospecter des entreprises et valoriser votre expérience. Vous êtes votre propre commercial et c’est pour cette raison qu’il est important de dégager du temps pour la prospection car il s’agit du “nerf de la guerre”.

 

Les techniques pour améliorer votre visibilité et votre attractivité

Mettez à jour vos réseaux sociaux et soyez actifs et réguliers dans vos publications

Les réseaux sociaux sont des outils très utiles dans la prospection car ils vous permettront de mettre en évidence votre expertise, les technologies que vous maîtrisez, si vous êtes un freelance en télétravail ou si vous êtes prêt à vous déplacer sur site.

 

LinkedIn, le réseau privilégié des recruteurs

Soignez vos différentes expériences en détaillant les missions et le travail que vous avez accomplis. Un point non négligeable : choisissez une photo professionnelle si possible avec le sourire !

 

GitHub, le plateforme collaborative pour les développeurs

Les recruteurs seront amenés à regarder votre activité sur GitHub car celle-ci est un indicateur supplémentaire. Renseignez donc votre profil au maximum et soyez (très) actif !

 

Twitter, le réseau qui vous permettra d’interagir avec des entreprises et de vous mettre en avant

Sur Twitter, vérifiez bien que l’information que vous partagez est pertinente. De votre côté, Twitter pourra être un moyen supplémentaire de mettre en avant vos expériences professionnelles, mais également les articles qui vous ont marqué ou ceux que vous avez écrits. Vous pourrez même directement postuler à des offres d’emploi.

 

Valoriser votre savoir-faire

Votre site internet, votre vitrine qui reflétera votre savoir-faire

Mettre le lien de votre site web, c’est encore mieux avec des articles qui décrivent précisément ce que vous pouvez apporter aux entreprises, qui mettent en avant votre expertise ou votre spécialité. Dites-vous que votre site internet sera votre vitrine et qu’il faudra évidemment soigner la forme mais également le fond. En parcourant votre site, les potentiels recruteurs doivent comprendre quelle sera votre proposition de valeur. Le référencement de votre site est primordial si vous voulez qu’il soit consulté et vous devez publier des articles régulièrement afin d’augmenter le nombre de visites.

N’oubliez pas de faire des landing pages (“pages d’atterrissage”) qui vous permettront de pousser vos visiteurs à l’action. Exemple : “Vous cherchez un expert en développement sur la technologie Ruby ? Contactez-moi !”

Si vous avez un portfolio, c’est l’occasion de laisser les recruteurs y jeter un coup d’oeil !

 

Votre travail mérite d'être mis en valeur

Votre CV, l’incontournable résumé de vos expériences et de vos compétences

Remettez votre CV à jour et indiquez des références professionnelles qui pourront être contactées par des recruteurs

Si votre CV n’est plus au goût du jour, avec Canva vous pouvez le refaire gratuitement : de nombreux modèles sont disponibles gratuitement.

 

Les bonnes pratiques pour postuler

Postulez et soyez dans une optique de qualité plutôt que de quantité

Une erreur souvent commise est d’envoyer des candidatures à de nombreuses entreprises sans personnaliser votre candidature. Une première chose à faire est de vous poser les bonnes questions :

  • secteur désiré
  • type de mission (court terme ou long terme)
  • en télétravail ou sur site
  • votre Taux Journalier Moyen (TJM)
  • votre réelle envie, l’impact que vous voulez avoir, votre motivation

 

Soyez disponible, joignable et en veille permanente de nouveaux projets

Pour être à l’écoute de futurs projets en vous inscrivant sur des plateformes comme Upway.io et autres Jobboards. Une veille constante vous permettra d’être toujours à l’écoute de nouvelles opportunités.

 

Soignez votre “savoir être”, autrement dit vos qualités personnelles

La première étape est de les connaître. Pour cela, il existe pléthore de livres sur le développement personnel, ainsi que des tests qui vous permettront d’avoir une première idée. N’hésitez pas à parler de vos qualités en les illustrant par des exemples concrets que vous avez rencontrés dans votre vie professionnelle. Un petit plus : renseignez vos centres d’intérêt sur votre CV, cela permettra au recruteur d’en savoir plus sur vous, de mettre en avant vos fameuses “soft skills” et de vous démarquer.

 

Le jour J : à vous de jouer !

Le jour de l’entretien : soignez votre tenue qui doit être formelle, soyez à l’heure et imprimez votre CV. Un petit conseil très apprécié des recruteurs : prenez de quoi écrire lorsque le recruteur vous expliquera les enjeux de votre mission. Cela a toujours un impact positif.

Ayez toujours à l’esprit que votre gestuelle sera analysée donc asseyez vous confortablement sur votre siège et n’hésitez pas à accompagner vos propos avec des gestes. Soyez concentré et souriant et tout se passera bien !

 

Pour conclure

Cet article avec ses différentes techniques est bien sûr non exhaustif et il est évident que ces conseils sont amenés à évoluer. Gardez à l’esprit que tout ce que vous avez fait jusqu’à présent peut être exploité pour vous mettre en avant. De chaque expérience ressort un apprentissage. 

Certes, la prospection requiert un travail de votre part, mais une fois que vous aurez mis en application ces conseils, vous verrez que cela deviendra beaucoup plus évident pour vous de vous mettre en valeur.

Enfin, n’oubliez pas que «le plus grand voyageur n’est pas celui qui a fait 10 fois le tour du monde. Mais celui qui a fait 1 seule fois le tour de lui-même.» Gandhi

 

Voici un autre article sur la bonne organisation à avoir en tant que freelance : ici

Up’ tips • Savoir s’organiser lorsqu’on est freelance