Le Smart Data et le Big Data ne sont pas les mêmes choses, cela repose principalement sur l’analyse de données en temps réel, je vais essayer de vous faire comprendre les différences entre les deux mais aussi comprendre l’intérêt d’avoir confiance dans ce secteur d’application.

Le smart data constitue le fait d’analyser la donnée directement à sa source sans les transmettre dans un système centralisé ou elles vont traditionnellement.

 

A quoi ça sert ?

L’autre surnom du Smart Data est « analyse en streaming », le but étant d’analyser les données directement à la source afin de prendre les décisions le plus rapidement possible. Contrairement au système de stockage du Big Data qui peut prendre un temps considérable, le traitement de l’information se fait en seulement quelques secondes. Cette technologie peut fonctionner aussi en partie grâce à la connexion avec les objets connectés et aux capteurs que l’on retrouve à l’intérieur de ces objets et qui fournissent un grand nombre d’informations plus ou moins utiles très régulièrement. Ce qui permet de gagner du temps dans cette technologie est le fait que, grâce à des statistiques qui déterminent les variables permanentes dans les données, moins de données sont traitées mais celles qui le sont, sont plus pertinentes.

Beaucoup de secteurs d’activités ont déjà adoptés cette technologie pour leur produits électroniques, comme dans le milieu de l’automobile par exemple ou les voitures connectées grignotent chaque jour des pans de l’économie à leurs concurrents (ce phénomène est récent pour les voitures mais existait déjà dans les airs avec le pilotage automatique des avions par exemple). Dans ce type de véhicules, le smart data permet à la voiture, grâce à des capteurs, d’agir rapidement dans une situation qui demande une réactivité extreme. La donnée n’a pas le temps de passer par un cloud, d’être traitée et de revenir, les processeurs de la voiture doivent analyser les résultats le plus rapidement possible.

 

Deux moyens d’obtenir du Smart Data

Les canaux digitaux : Cela peut se matérialiser par le développement d’un outil de veille tout simplement qui permettra de condenser les informations obtenues et de les regrouper par thèmes, c’est ce qui permet d’extraire les données importantes du Big Data.

Grace au Smart Data d’ailleurs, il est possible de qualifier les données, ce que le Big Data ne permet pas, l’optimisation du ROI se fait grâce à la mise en place d’une stratégie marketing cohérente. Il est donc possible d’accroitre les ventes ou de fidéliser une clientèle en générant des leads tout en apportant une expérience ou une satisfaction optimale.

Il est essentiel d’être présent sur les réseaux sociaux de par le fait que l’e-réputation est aujourd’hui indissociable du processus client, surtout sur les réseaux sociaux. Les internautes ont besoin d’être rassurés avant de faire confiance à une marque ou à un produit avant de l’acheter, c’est pourquoi 64 % des consommateurs consultent les avis et les notes avant leurs achats. De même, ils sont 74 % à se renseigner sur Google avant d’acheter un produit.

Les canaux physiques : Dans les canaux physiques traditionnels on retrouve les traditionnels questionnaires de satisfaction. De manière générale, cet outil permet d’améliorer la stratégie marketing et de communication de la marque en apprenant à connaitre la typologie, le ressenti et l’expérience client. Tout cela peut aussi aider une marque à adapter ou rectifier une stratégie, mais aussi à mettre en lumière les axes d’améliorations des commerciaux ou des managers.

 

Dans quels secteurs est-ce utile ?

Le smart data peut avoir une grande utilité pour de nombreuses industries, par exemple dans le domaine de la finance, le smart data peut servir à la détection des fraudes mais aussi, pour garder un coté plus humain, à permettre aux marques d’analyser les différents sentiments de leurs clients et de leur proposer des promotions qui leur sont adaptées en fonction du contexte.

Tous les professionnels du milieu, que ce soit les experts du marketing, les Data Scientist ou autres sont en train d’essayer de nouvelles méthodes d’utilisation des appareils smart data afin de générer d’avantage de revenus, mais aussi en allant plus loin, arriver à repérer les problèmes des équipements avant que ces derniers ne tombent en panne. C’est grâce à l’amélioration du processus de prise de décision que tout cela est possible.

Le big data sert aussi dans l’industrie pétrolière, elle permet la réparation des infrastructures qui peut s’opérer pro activement. De même tout est automatisé, la quantité et la puissance de ce qui est extrait est équilibrée en fonction de la consommation. Le smart data permet aussi de prévenir des risque d’épidémie, les conduits à risque dans le transport, prévenir les tentatives d’intrusion sur les réseaux…

 

Enfin, il est aussi utile dans le secteur de la télécommunication, cela permet de gérer les bandes passantes en temps réel et surtout en fonction des différents besoins.

L’utilité du Smart Data ne fait plus aucun doute, preuve en est, tous les secteurs sont en train de passer progressivement à cette technologie qui permet un gain de temps et d’argent considérable. On apprend de plus en plus à utiliser efficacement le Big Data et c’est grâce à ce genre d’avancées que le monde du digital pourront toujours avoir un temps d’avance.