Pour facturer leur prestation, les Freelances ont plusieurs solutions.

En fait, il existe deux façons de facturer une prestation : régie ou forfait.

 

La facturation en régie

 

 La première, la facturation en régie, correspond à une facturation “au temps passé”. C’est-à-dire que vous facturez le nombre de jours travaillés multiplié par le Taux Journalier Moyen (TJM) que vous aurez préalablement fixé avec votre client.

 

 

Vous intégrerez ensuite l’équipe du client pour une période donnée. On peut parler d’une obligation de moyens, et non de résultats dans ce cas ci.

En général, la facturation en régie est appréciée par les entreprises qui ont un besoin immédiat de renfort ou bien souhaitant faire évoluer leur solution rapidement.

L’avantage pour l’entreprise est d’obtenir immédiatement un expert sans pour autant augmenter sa masse salariale. Si la majorité des freelances choisissent ce système de facturation, c’est parce qu’il apparaît comme la solution la plus prudente. En effet, la facturation en régie permet de pouvoir évaluer précisément la rentabilité d’un projet (On ne passe pas plus de temps que prévu sur la mission !).

Par conséquent, cela permet au freelance d’éviter de faire de mauvaises estimations, ce qui peut coûter cher si celui-ci n’avait pas prévu assez de temps pour finaliser sa mission.

 

La facturation au forfait

 

Venons en donc à la seconde façon de facturer une prestation :

Contrairement à la régie, lorsque vous facturez un client au forfait, vous avez une obligation de résultat, indépendant du temps passé sur la mission.

Cette option, si elle paraît plus risquée, peut toutefois révéler certains avantages.

En effet, vous aurez l’occasion de travailler en mode projet, ce qui peut être un challenge et l’opportunité de développer votre efficience (efficacité sur un temps donné et avec des moyens limités), surtout si vous projetez de vous diriger vers des missions technico-fonctionnelles.

Et, bien sûr, il peut arriver que vous finissiez une mission plus vite que prévu, et dans ce cas la facturation au forfait peut se révéler très avantageuse !

 

 

Attention toutefois à bien prendre le temps d’analyser tous les aspects du projet, à ne pas vous laisser enfermer dans un cahier des charges trop rigide, afin d’estimer correctement le temps alloué à cette mission.

Dans les faits, vous pouvez atteindre le résultat plus vite que prévu, ce qui est plutôt bénéfique pour vous. A l’inverse, si la durée du projet est sous estimée, vous devrez allouer du temps supplémentaire pour mener la mission à bien.

Consultez toutes nos offres de missions freelance sur : https://www.upway.io/fr/