Aujourd’hui le digital est partout, le monde du travail ne fait pas abstraction à cette règle, bien au contraire, ce secteur tend à se digitaliser de plus en plus dans les années à venir. Nous sommes dans une ère ou recruter un spécialiste du digital est le gage d’une réelle valeur ajoutées pour l’entreprise. La présence sur le digital est maintenant devenue essentielle pour toutes entreprises qui souhaitent se développer, et pas seulement à l’international.

 

Les profils marketing et communication en vogue 

RégionJob et le cabinet de recrutement Fed Business se sont penchés sur le sujet début 2018 et il est ressorti de leurs études que le marketing et la communication sont les secteurs avec le vent en poupe. 60 %  des personnes qui travaillent dans ce secteur ont un salaire qui dépasse 34 000€ par an, cependant ils ne sont que 30 % à être satisfaits de leur rémunération. Ce qui motive les personnes travaillant dans ces secteur est avant tout l’interêt pour les missions proposées qui sont bien souvent multitâches et diversifiées. Il y a aussi les possibilités d’évolution de carrière qui arrivent rapidement et celle de changement de poste.

Qu’est ce que le digital apporte dans les entreprises 

Aujourd’hui il n’est plus nécessaire d’investir d’importantes sommes d’argent dans les médias « classiques » alors que de passer par le digital et intégrer à son équipe un trafic manager peut permettre de développer les ventes, mais aussi la réputation de la société de manière rapide et à moindre coût. Le digital à rapidement prit une place considérable en France pour aujourd’hui s’imposer comme le premier média. Le « Search » représente 55 % des parts de marché et progresse de 7 % chaque année.

 

Ou en sont les PME ?

Aujourd’hui ce ne sont plus les Start-up qui attirent le plus les profils marketing, même si ces entreprises bénéficient toujours d’une image ou il fait bon travailler. Toujours selon de Fed Business et RégionJob, les travailleurs sont plus attirés par les PME à 69 %, tandis que les grandes entreprises attirent 45 % d’entre eux, et enfin seulement 31 % pour les Start-up qui bénéficient d’une image « instable » comparé aux autres types de structures.

Pourquoi faut il privilégier les nouvelles méthodes de travail ?

Les nouvelles méthodes de travail telles que la méthode agile (dite scrum) sont très importantes aujourd’hui et sont des bases pour comprendre le fonctionnement de la plupart des projets web qui fonctionnent. La gestion agile regroupe un ensemble de méthodologies qui nécessitent flexibilité et rapidité dans le processus pour développer un projet. La plupart du temps ces projets concernent le web ou le développement de logiciels et ces secteurs sont en constante évolution, il est donc très important de rester compétitif et ce n’est pas simple. Ces méthodes ont déjà fait leur preuves et il semble aujourd’hui inévitable d’y passer pour continuer à se développer, il est nécessaire de tester ces services et méthodologies pour mesurer leurs performances et, à terme, définir une stratégie durable.

Les métiers d’aujourd’hui et de demain

  • Data Analyst : ce métier est en pleine ascension, les profils sont très recherchés et ils sont difficiles à recruter. Ils font parler les données et apportent une valeur ajoutée à l’entreprise qui est essentielle aujourd’hui.
  • Chef de projet SEO/SEM : Il développe des stratégies afin d’accroitre la popularité et visibilité en ligne d’une entreprise. Ce métier prend une place grandissante dans l’écosystème digital.
  • Développeur web et/ou mobile : Il rénove ou crée les applications des entreprises. Il est d’une grande utilité pour les sociétés qui disposent de plusieurs solutions d’entreprise.
  • Expert CRM : Il gère les campagnes de télétexte ou de téléprospection et est surtout présent dans le B to B. 

 

Pour conclure, le marché de l’emploi digital se porte bien, cependant c’est encore une plongée dans l’inconnue pour une entreprise qui décide de passer le cap du fait des transformations profondes que ce marché subit constamment. Il est donc très important de bien s’informer et de s’entourer des bonnes personnes afin de se développer au mieux pour tirer parti de cette transformation. 65 % des écoliers d’aujourd’hui exerceront à l’avenir un métier qui n’existe pas encore, et il y a fort parier que ces métiers toucheront en majorité le secteur du digital.