Deuxième partie de l’article commencé la semaine dernière !

5) La publicité sur les Réseaux sociaux

Selon les prévisions, les dépenses des annonceurs pour la publicité sur les réseaux sociaux devraient atteindre 23,5 milliard de dollars en 2021. Tout laisse à penser que c’est faisable, quand on sait que les dépenses des marketeurs ont augmenté de 32 % sur l’année 2018 pour les réseaux sociaux. Ce qui est intéressant c’est de se demander pourquoi une telle hausse aussi rapidement ? Il y a plusieurs raisons à cela !

Premièrement : L’organique ne suffit plus à toucher une audience large, tout est fait sur les réseaux pour inciter à mettre dans les publications afin d’élargir son audience, et de conserver un taux d’engagement. Les entreprises n’ont pas vraiment le choix en soit, elles se retrouvent obligées de payer pour continuer à obtenir du trafic provenant des réseaux sociaux. Le réseau sur lequel ce phénomène est le plus visible est Facebook, d’ailleurs, cela commence à devenir la norme aussi sur Instagram petit à petit.

Deuxièmement : Les publicités sont natives, elles s’intègrent à la plateforme et de ce fait, elles ressemblent moins à de la publicité sociale, la concurrence augmente et tout le monde veut arriver à se démarquer ce qui n’est pas chose aisée. Dans les stratégies globales des pages sur Facebook, 1 sur 4 utiliseraient de la publicité dans leur stratégie.

Le problème est qu’avec l’augmentation du nombre d’annonceurs, les coûts eux aussi augmentent…

Troisièmement : Il est possible de cibler précisément la cible voulue. Sur Facebook, le service est très bien fait et les précisions demandées se trouvent être de plus en plus pertinentes. On peut cibler par ville, une tranche d’âge, des affinités, des centres d’intérêts, pratiquement tout est possible… De plus l’audience potentielle est indiquée avant même d’aller au bout, ce qui à un coté rassurant et honnête.

 

6) La télé sur les réseaux

Facebook à lancé IGTV, une application uniquement dédiée à la vidéo et pour les utilisateurs d’Instagram. L’objectif principal est de viser la création de vidéos longues, pouvant aller jusqu’à 1h. Cette fonctionnalité est ouverte à tous les utilisateurs d’Instagram, qui peuvent créer leur chaine ou leurs abonnés suivront sur ce nouveau canal.

Sur Facebook il y a aussi « Watch » qui existe aux USA depuis 2017 déjà et qui est aussi un endroit ou on retrouve des vidéos enregistrées, mais aussi des vidéos auxquelles les viewers peuvent participer. Il est possible aussi de créer une émission, l’ambition première de ce format est de venir concurrencer Youtube…

 

7) L’authenticité des partenariats

Pour rester sur les réseaux sociaux encore, l’authenticité est recherchée par les utilisateurs, notamment de la part des des influenceurs. Ce n’est pas nouveau, les marques aujourd’hui dépensent des milliards afin d’atteindre les jeunes, et une des ces meilleures solutions reste le placement de produit utile avec des créateurs d’internet, à condition toutefois que ce partenariat semble légitime et soit le plus authentique possible. Pour les partenariats on parle de sommes globales qui oscillent entre 5 et 10 milliards de dollars d’ici à 2020.

Pourquoi les marques font elles des partenariats ? Evidemment c’est un marché gagnant-gagnant, d’un coté la marque accroit sa popularité auprès d’une population voulue, de l’autre, l’influenceur reçoit une rémunération en nature (des produits) ou financière.

L’avantage du partenariat est que la marque s’approche d’une personne qui à une communauté qui la suit mais surtout qui lui fait confiance, et de manière générale, quand le placement est bien fait, cela est plutôt perçu de manière positive par les personnes concernées. Il est prouvé que 90 % des consommateurs font plutôt confiance aux recommandations de leurs pairs, contre 33 % aux publicités. Pour les marques, le retour sur investissement se trouve être plus de 10 fois supérieur à une publicité traditionnelle.

 

8) L’intelligence artificielle

J’ai déjà consacré un article complet sur ce sujet (Intelligence Artificielle), mais effectivement on ne le rappellera jamais assez, l’intelligence artificielle fait parti des piliers du marketing futur. Un des premiers assistant que nous avons connu était Siri qui est arrivé sur les iPhones en 2011. Quand on parle d’assistants aujourd’hui, les plus connus sont :

  • Siri
  • Google Assistant
  • Alexa d’Amazon
  • Cortona de Microsoft

Pour la plupart d’entre eux il est possible de leur demander de faire des recherches à notre place, que ce soit pour réserver une chambre d’hôtel, demander la météo de la semaine ou beaucoup d’autres choses…

Dans l’intelligence artificielle on retrouve aussi les chatbots ! La plupart du temps, le public est plutôt satisfait de cette technologie, 38 % relatent une expérience positive contre 11 % d’expérience négative seulement.

L’avantage est qu’ils sont effectivement disponibles en permanence, 24/24h, toutes les grandes marques s’en dotent aujourd’hui afin d’avoir une disponibilité permanente pour leurs clients.

Un des autres pans de l’IA est la personnalisation des produits, que ce soit la personnalisation de son site web ou de son tee shirt sur un site de vêtements, tout cela est possible grâce à cette technologie.

Suite et fin la semaine prochaine !