Lorsqu’on devient freelance, la première étape, à la fois la plus compliquée et la plus importante, est de trouver son premier client. Pour ce faire, plusieurs choix s’offrent à vous : faire de la prospection comme expliqué ici, ou multiplier la création de profil sur les plateformes freelance adéquates. Voir les deux !

C’est pourquoi nous vous proposons un petit tour d’horizon sur l’utilité des différentes plateformes de freelances lorsqu’on est indépendant dans le secteur numérique : développeur(se), ingénieur(e), chef(fe) de projet, consultant(e) informatique.

Pourquoi passer par une plateforme freelance lorsqu’on est freelance informatique ?

Pour trouver des clients, il faut être visible, le plus visible possible. C’est la première raison pour laquelle un freelance tech’ doit se créer un profil sur des plateformes freelance.

En effet, les entreprises qui recherchent des profils indépendants dans le secteur du numérique vont rarement explorer LinkedIn mais ont souvent recours à des plateformes car les profils y sont rassemblés.

Du point de vue inverse, vous y trouverez donc une multiplicité de missions freelances que ce soit dans le développement informatique, l’ingénierie mécanique, la conduite au changement, ou tout autre domaine du digital. C’est un gain de temps appréciable lorsqu’on est indépendant pour éviter une prospection trop chronophage.

Par ailleurs les plateformes de mise en relation freelances proposent pour la plupart de nombreux outils permettant de faciliter au maximum la vie d’un(e) consultant(e) : messagerie intégrée, outil de facturation, gestion administrative simplifiée notamment en terme de contrat.

Le fonctionnement des plateformes freelances

Bien que chaque plateforme freelance a son propre mode de fonctionnement, elles s’organisent toutes autour du même principe : la mise en relation entre freelances et entreprises, les premiers cherchant des missions, et les deuxièmes des profils.

Il existe deux types de mise en relation :

  • Le freelance postule à des missions, ou répond à des briefs de missions. Dans ce cas-ci l’entreprise ne fait souvent que déposer une mission ou son brief avant de trier des candidatures, elle a donc un rôle passif. C’est au freelance de choisir la mission qu’il préfère, son rôle est plus actif.
  • L’entreprise choisit dans une liste de profil ou une liste de service, un(e) consultant(e) qui lui convient pour le projet. Dans ce cas de figure, c’est l’entreprise qui a donc le rôle le plus actifs dans la recherche, le freelance pouvant accepter ou refuser mais ne pouvant pas postuler à une mission de lui-même.

Outre la typologie de mise en relation, les plateformes freelance se différencient par leur mode de tarification. En effet toute plateforme a un coût de fonctionnement, celui-ci pouvant être à la charge du freelance ou de l’entreprise.

D’un point de vue de freelance informatique, il existe trois mode de tarification :

  • Gratuit : La plateforme est gratuite pour le freelance informatique ou le consultant numérique. C’est l’entreprise qui a la charge de rémunérer la plateforme.
  • Abonnement : Le freelance paye un forfait par mois. Le prix de l’abonnement varie en fonction de plateformes mais également en fonction des services proposés
  • Pourcentage : Pour chaque mission conclue sur la plateforme, celle-ci s’attribue un pourcentage du chiffre d’affaire du freelance.

Top 6 des meilleures plateformes freelance dans la tech’ en 2021

Notre rédaction vous a fait une sélection des plateformes où il est intéressant de s’inscrire en 2021.

Malt :

Commençons par le leader européen et la plateforme la plus généraliste de ce top. Malt est une plateforme française pionnière dans la mise en relation freelance et entreprise. Si nous avons choisi de la mettre dans ce top c’est notamment pour sa visibilité. En effet, Malt propose de nombreuses fonctionnalités pour accroître votre visibilité en tant que freelance informatique comme le partage de votre profil sur LinkedIn. Se position sur le marché lui permet également de pouvoir proposer des missions grands comptes.

Cependant, sa notoriété et son ouverture à tous les profils font que vous pouvez facilement être « noyé dans la masse », en totale opposition avec votre but. Par ailleurs, le fait que ce soit les entreprises qui vont contactent nécessitent une grande visibilité de votre part et donc beaucoup de temps.

Freelance Info :

Le Jobboard le plus connu des freelances informatiques. Missions et clients de tous horizons, cette plateforme propose aussi des forums pour l’entraide entre développeurs.

Aujourd’hui prise d’assaut par les cabinets de recrutement, la plateforme a perdu en qualité de missions ou du moins annonces de missions. Vous postulerez rarement à une offre d’un client final mais souvent à un brief de chasseur de tête.

Les forums restent cependant actifs et une source d’informations pour les nouveaux freelances notamment concernant les statuts. On vous fait également un point sur ceux-ci par là.

FreelanceRepublik :

FreelanceRepublik est une plateforme pour « freelances pointus » d’après leurs propres mots. Spécialisée dans le secteur du numérique, cette plateforme sélectionne le top 15% des meilleurs freelance tech à travers un processus de présélection qui peut sembler un peu lourd : FreelanceRepublik vous fait passer des entretiens, puis des tests techniques avant de prendre vos références et de faire les vérifications légales.

Ce n’est qu’à la fin de ce processus de recrutement que vous pouvez accéder aux missions de grands comptes et de belles entreprises.

N’étant pas inscrits sur cette plateforme pour des raisons évidentes, nous ne pouvons vous en dire plus sur le type de tests proposés, si l’un d’entre vous veut partager son expérience les commentaires sont ouverts !

Creme de la Creme :

Comment parler de plateforme freelance sans parler de Crème de la crème ? D’un an sa puinée, cette plateforme suit le concept de FreelanceRepublik en promettant que 10% des freelances sont acceptés dans leur communautés. Nous ne connaissons quelles sont les modalités de sélection, nous ne pourrons donc pas vous renseigné plus en avant sur cette question.

Le grand atout de la crème de la crème c’est surtout sa communauté et notamment son slack très actifs avec plusieurs milliers de freelance et réservés aux inscrits de la plateforme.

Comet : 

Créée en 2016, Comet s’est dotée d’une nouvelle identité visuelle récemment pour accompagner le développement de sa plateforme. Son fonctionnement est assez proche de celui d’Upway : une inscription rapide avant une présélection de missions qui vous correspondent déjà validées en amont par leur équipe, un algorithme de matching, une solution de gestion administrative simplifiée.

La différence principale de Comet se situe au niveau de la tarification : en effet, cette plateforme se rémunère à la fois du côté freelance, avec un abonnement (29€jour en régie), et du côté entreprise avec une commission à hauteur de 15%.

Upway :

Petite dernière des plateformes freelance dans l’informatique, Upway a su apprendre de ses ainées et propose gratuitement aux freelances des missions validées par nos équipes en amont suivant un algorithme qui prend en compte vos compétences et vos préférences. Votre account manager dédié vous suit tout au long de vos processus jusqu’à contractualisation avec l’entreprise, mais vous laisse libre de toute votre négociation : TJM, remote, temps plein ou temps partiel. Un outil de messagerie et de gestion administrative simplifiée est directement intégrée à la plateforme afin de faciliter votre contractualisation et votre facturation.

En plein développement, Upway ne propose pour le moment que peu de missions grand comptes et est plus orientée Start-up et PME.

Vous êtes freelance informatique ?

Inscrivez-vous sur Upway.io pour postuler à des missions qualifiées