Faire appel à un freelance pour une mission, qu’elle soit courte ou longue, est souvent un enjeu important pour l’entreprise qui en fait le choix.  

C’est à la fois du temps, de l’argent et des attentes.  

Comment choisir le bon freelance pour le bon projet au sein de la bonne entreprise ?  

On vous explique comment bien définir votre projet pour gagner du temps et trouver le freelance qui correspondra à vos attentes 🎉  

 

Définir son besoin 

 

Après plusieurs années dans le recrutement de profils IT et dans la mise en relation entre freelances tech’ et entreprises, nous avons fait un constat sans appel : 

100% des recherches sont mal définies au premier abord. 

C’est après plusieurs semaines de recherches et quelques entretiens que les entreprises viennent affiner leur recherche voir parfois la changer du tout au tout. 

Pourquoi ? 

Parce qu’on pense que recruter c’est simple, donc on ne se penche pas assez sérieusement dessus. 

FATAL ERROR 

Un recrutement trop long ou raté implique de grandes conséquences pour votre entreprise : 

⇒ Imaginez que vous avez prévu de sortir une application à une date précise, vous avez estimé que le chiffre d’affaires qu’elle vous rapportera par mois se situera aux environ de 20 000€/mois 

⇒ Vous ne trouvez pas de développeur freelance pour respecter la deadline : vous perdez 20 000€ à chaque mois qui passe avant la sortie de votre application 

 

 

Comment éviter ces écueils ? 

 

Dans le secteur du feelancing informatique, les erreurs les plus fréquentes sont : 

 

  • Une hyperspécialisation de la techno et de ses frameworks quand ce n’est pas nécessaire. 

Ex : Vous cherchez un développeur Javascript avec 3 ans d’expérience sur le framework Vue.js or, suivant votre budget, la difficulté de la programmation et la (relative) facilité de ce framework en particulier, il est intéressant d’ouvrir sur le langage Javascript au complet avec ses différents framewoks : un développeur javascript connaît la logique profonde du langage, il est souvent capable de s’adapter à un framework surtout un réputé simplifié. 

 

  • La recherche ininterrompue du mouton à 5 pattes 

Ex : Vous cherchez un développeur fullstack Java et AngularJS avec 15 ans d’expérience sur Kotlin. Navrée de vous l’apprendre, mais c’est impossible : d’abord parce que Kotlin de 10 ans seulement, ensuite parce que le développeur qui connaît tous les langages, leur frameworks, les bugs et les debugs de toutes les features n’existe pas. Par contre, le développeur qui a 3 ans d’expérience dans votre domaine et qui est capable d’analyser votre code legacy lui, il existe surement, alors pourquoi ne pas le chercher ? 

 

  • La mise de côté de la vision de l’entreprise 

Ex : Cette erreur est particulièrement vrai dans le domaine du freelancing. En effet, lorsque vous cherchez un freelance, vous cherchez un expert pour répondre à un problème ponctuel. Cependant, parfois pendant les entretiens, parfois plus tard, vous sentez que “quelque chose cloche”. La raison ? Le freelance n’est pas aligné avec les valeurs de l’entreprise. Et c’est normal puisque vous n’en avez pas fait un critère.  

 

C’est pour éviter toutes ces erreurs et un recrutement trop long voir raté qu’on vous conseille de définir précisément votre besoin avec les éléments suivants : 

 

  • La stack : 

⇒ Pour chaque techno demandez-vous si elle est obligatoire ou si c’est seulement un plus à avoir 

⇒ Être expert ne veut pas dire avoir 15 ans d’expérience, un freelance dit “junior” avec seulement 2 ans d’expérience peut avoir rencontré votre problématique aux cours de ses différents travaux 

⇒ Comparez vos demandes avec le marché du freelancing : votre demande est-elle réalisable ou êtes-vous un peu trop gourmand ? Faites également attention à la régionalité : le coût d’un freelance à Paris n’est pas le même que celui d’un freelance à Lyon. 

 

  • La durée

⇒ Ne sous-estimez pas le temps d’intervention du freelance : l’”illusion de planification” joue des tours même aux meilleurs. Multipliez par 2 pour avoir une idée du temps réelle de la mission. 

⇒ Une mission de trois semaines ne nécessite pas forcément le même alignement entre freelance et entreprise qu’une mission de plus de six mois.  

 

 

Délimiter son cadre 

 

Une fois que vous avez défini votre besoin il est nécessaire de délimiter son cade et le cadre de la recherche. 

En effet, après voir défini votre besoin il est temps de décider à la fois de la facturation et de la manière dont vous voulez recruter. 

Les freelances peuvent choisir entre deux système de facturation : la facturation en régie ou au forfait. 

La première, la facturation en régie, correspond à une facturation “au temps passé” : le freelance tech’ facture le nombre de jours travaillés multiplié par son Taux Journalier Moyen (TJM), que vous aurez préalablement évoqué avec lui. 

Si la facturation en régie est liée à une obligation de moyen, la facturation au forfait, quant à elle, est liée à une obligation de résultat : lorsque vous négociez avec le freelance vous déterminez un cahier des charges qu’il doit respecter afin de vous livrer le produit demandé. C’est ce produit qui est valorisé et non le temps passé à le créer. 

Ces deux facturations ont leurs avantages et leurs inconvénients que vous pouvez retrouver ici. 

Allouer un certain délai à cette recherche est également fondamental : de combien de temps disposez-vous pour trouver votre freelance idéal ? Cette durée peut varier de quelques heures par semaines pendant une semaine ou deux à quelques jours pendant plusieurs mois. 

Délimiter le temps que vous pouvez dégagez votre recherche va vous permettre d’envisager plus sereinement la manière dont vous allez procéder : vous n’avez pas le temps d’y consacrer plus de trois heures cette semaine et il vous quelqu’un rapidement, une plateforme de mise en relation comme Upway.io peut être intéressant. Au contraire, vous avez dédié plusieurs jours par semaine à cette recherche et vous aimez discuter avec les personnes rencontrées, l’usage de LinkedIn vous suffira peut être. Enfin le profil recherché influencera également votre temps de recherche, en effet un freelance développeur web sera plus compliqué à trouver qu’un freelance marketing ou qu’un freelance Data Scientist. 

 

 

Trouver le freelance idéal 

 

Avant toute chose, votre freelance idéal n’est pas le freelance idéal pour toutes les entreprises. Et c’est pourquoi toutes les étapes précédentes sont importantes. 

Ce que vous attendez de votre consultant n’est pas ce qu’une autre entreprise attendrait, et c’est une bonne chose, ça entretient la diversité de profils. 

Alors comment choisir entre plusieurs candidats ? 

Que vous ayez écumé LinkedIn et autre Jobbards ces derniers mois ou que vous ayez décidé de faire confiance à Upway.io pour toutes ces raisons, il arrive un temps où il faut choisir entre plusieurs profils qualifiés. 

Voici quelques astuces pour vous aider dans votre choix : 

  • La vision de l’entreprise  

Soyez honnête avec le freelance informatique qui candidate, est-ce que vous attendez de lui qu’il soit sur site, prenne part à la vie de l’entreprise, ou qu’il travaille en remote avec vous comme seul interlocuteur ? Est-il libre dans ces horaires ou attendez-vous de lui un 9h-18h ? 

Gardez à l’esprit qu’un freelance IT a souvent passé le cap pour la liberté que ça lui apporte. 

  • L’entretien avec ou sans test technique 

Les avis divergent sur ce point précis. Chez Upway.io les tests techniques ne sont pas systématiques, cependant lorsque le besoin est réellement précis et rare, un test est souvent programmé. Outre le test technique, les questions posées lors d’un entretien peuvent être très révélatrice de la personnalité et votre interlocuteur. Nous en avons sélectionné quelques-unes, des plus générales dans cet article. 

  • Le portfolio et les références 

Ces deux possibilités sont toujours intéressantes à prendre en compte lors de votre choix. En effet, un portfolio peut vous permettre de vous projeter dans la collaboration avec le prestataire qui vous la soumit. Tous les freelances informatiques n’ont pas de portfolio pour diverses raisons : accord de confidentialité, choix du freelance, pas de nécessité… Dans le domaine de l’informatique, où les candidats manquent, les freelances sont souvent très sollicités, un portfolio n’est donc pas obligatoire lors de leur recherche de mission. Dans ce cas, il est parfois intéressant d’appeler un de leur client pour avoir leur ressenti notamment pour une mission longue. Chez Upway, bien que nous demandons parfois des références, nous refusons d’attribuer des notes aux freelances contrairement à certaines plateforme de mise en relation freelances. En effet, les freelances n’étant pas une marchandise, nous n’avons pas à leur attribuer un nombre d’étoiles comme dans une boutique e-commerce. 

 

 

 

Pour aller plus loin 

Cet article est un résumé du webinar qu’Upway. Io a proposé en collaboration avec Matha.io

Pour connaitre nos prochain webinaires et évènements, abonnez-vous à notre LinkedIn 😉