Un grand nombre d’e-commerçant mettent à contribution leurs clients afin d’enrichir leur stratégie marketing de contenu (aussi appelé UGC). Parfois, les marques n’ont rien à faire de particulier, la démarche se fait naturellement par le consommateur. Ils notent les nouveautés, vont se prendre en photo avec les nouveaux produits, vont répondre aux questions des autres internautes… On peut considérer cela comme une réussite au niveau du boost de communauté, cela crée de l’engagement et est bien souvent bénéfique pour l’image de la marque.

L’UGC, qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une stratégie de marketing digital qui est axée sur la création de contenu par les clients de la marque ou du site e-commerce ! Cela peut aussi être compris avec l’ensemble des contenus qui sont postés sur les réseaux sociaux, les forums ou bien les blogs. Il existe un grand nombre de possibilités quant au contenu qui peut être généré par les utilisateurs, et l’IGC (Influencer Generated Content) est une de ces nombreuses nouvelles tendances. Il s’agit comme son nom l’indique, du contenu qui est généré par les influenceurs, nous y reviendront un peu plus tard.

 

La parole donnée à une communauté

Cela peut paraître un peu bizarre dit comme ça, mais effectivement, les consommateurs, fans, vont se charger de rendre les efforts faits en marketing plus efficaces. Cela s’explique assez simplement, si vous prenez l’immense majorité des consommateurs, dont nous faisons tous parti, 92 % font avant tout confiance à l’avis de leur famille ou de leurs amis plutôt que directement aux marques. Le marketing traditionnel a usé la corde de la confiance jusqu’au dernier fil, les consommateurs ne sont plus dupes, et la grande majorité des techniques commerciales sont accessibles au grand public.

Tout le monde préfère entendre les histoires de personnes réelles, et aujourd’hui plus que jamais, cela est possible, grâce aux réseaux sociaux.

Le taux de conversion se trouve y être en moyenne 5 fois supérieur, car l’interaction humaine, le besoin et le sentiment de se sentir appartenir à une communauté est important dans le tunnel d’achat aujourd’hui.

 

Une visibilité accrue grâce à l’IGC ?

Les contenus crées par les clients permettent bien évidemment de développer la présence de la marque sur le web, en revanche, cela ne permet pas pour autant de toucher une audience qui serait plus large. En revanche, quand la publicité est relayée par l’influenceur, la « communication » prend une tout autre ampleur.

L’influenceur va en général cumuler 2 critères particuliers :

  • Il va avoir une communauté qui le suit d’une certaine taille, (pouvant aller des plusieurs milliers de personnes à plusieurs millions). Le premier avantage est donc qu’en partageant votre contenu, il sera donc visible par une très grande audience rapidement. De plus un autre avantage est que cette audience est, de base, ciblée : les influenceurs ont bien souvent leur domaine assez restreint et les personnes qui les suivent le font pour une bonne raison, généralement, une passion commune ou un désir commun les rapproche.
  • Généralement, sa communauté est assez fidèle et particulièrement engagée. L’influenceur va donc faire réagir un certain nombre de personnes, il va toucher une audience plus large car tous les « likes » et « partages » ouvrent encore le cercle de la visibilité à d’autres internautes.

 

L’IGC, c’est cher ?

Ben, il se trouve que pas tant que ça en fait… Reech a mené une étude entre les marques et les influenceurs justement et il s’est avéré que dans 60 % des cas, l’IGC coute au maximum 100 €. Et même pour aller plus loin, il n’y a que dans 2 € des cas que l’IGC dépasse les 1000 €, on peut donc en conclure qu’au final l’IGC ne revient pas plus cher que l’UGC.

L’UGC n’est pas tout à fait gratuit pour la simple et bonne raison qu’il faut assurer un contrôle qualité afin de s’assurer que les UGC en ligne respectent la ligne éditoriale de la marque, cela prend du temps et coûte de l’argent. De plus, bien souvent la marque doit déployer de véritables moyens qui peuvent être conséquent pour générer cet UGC, comme des jeux concours, ou bien des publicités sur les réseaux sociaux…

Evidemment tous les contenus dits « inutiles » ou malveillants (des propos racistes, homophobes…) ou de mauvaise qualité doivent être aussi gérés, ce qui à bien entendu un coût.

Le renouveau de la ligne éditoriale

Utiliser cette méthode afin de développer sa notoriété peut être une bonne stratégie, en ces qui concerne le content marketing. Pour cela, les influenceurs ont quelques atouts qui ne sont pas négligeables :

  • Ils suivent les tendances de l’actualité et savent s’en inspirer afin de générer du contenu en lien avec les tendances actuelles. Il peut donc être très intéressant de faire appel à eux afin de mettre en avant un site.
  • La notoriété dont ils bénéficient peut être bénéfique pour l’entreprise, cela va de paire avec son image de marque.
  • La plupart du temps, les contenus qu’ils créent sont de qualité car il en va aussi de leur réputation, ils savent souvent qu’un placement raté peut leur attirer les foudres de leurs communautés. Enfin ils sont souvent créatifs.

L’UGC, lui est produit par les consommateurs sur leur temps libre. Ils veulent souvent donner un avis sans prendre forcément de recul et ne suivront donc pas votre ligne éditoriale. Les contenus qu’ils généreront seront moins professionnels (voir pas du tout). Cependant est ce que le fait qu’ils ne soient pas de vrais professionnels veut dire qu’on ne peut pas leur faire confiance ? Souvent plus authentique, l’UGC peut rapporter gros.

 

Du coup, que choisir ?

L’idéal serait d’arriver à faire un astucieux mélange des deux utilisations, car ils confèrent des avantages différents et indéniables.

Les IGC permettent d’aller plus loin, et peuvent s’intégrer dans la ligne éditoriale pour apporter une visibilité incomparable. De plus le cout est abordable et généralement le retour sur investissement est plutôt bon.

Ce qui est certain c’est que les deux types de contenus sont complémentaire, ils permettent d’enrichir le marketing de l’entreprise et de façon innovante. Il ne faut pas sous estimer la créativité des utilisateurs et des créateurs du web, qui bien souvent regorge de bonnes idées.

Avec l’IGC vous travaillez la visibilité et la réputation en ligne de votre entreprise, quand, grâce à l’UGC vous pouvez pousser à un engagement plus fort pour votre marque de la part de votre propre communauté. Il faut donc savoir utiliser les deux stratégies ensemble.